Compter sur le contrôle d’accès pour sécuriser ses locaux

Le contrôle d’accès est une technique de sécurité très prisée des professionnels et des particuliers afin de sécuriser certaines zones. Non seulement, on permet la protection des individus mais aussi des biens matériels et immatériels. Un procédé d’accès sélectif sera de mise pour gérer les flux de personnes et pour contrôler les entrées et sorties.

Qu’est-ce que le contrôle d’accès au juste ?

Le contrôle d’accès a pour objectif précis de renforcer la sécurité de ses biens, de ses salariés, de ses données ou encore de ses outils de production. Les dirigeants d’entreprises sont de plus en plus soucieux d’installer un système de protection efficace dans leurs locaux. Les solutions de gestion de locaux professionnels doivent pouvoir répondre à ces problématiques :

  • Un logiciel pour la gestion de chaque utilisateur ;
  • Un support d’identification du personnel ou du visiteur comme les badges, l’empreinte digitale, la biométrie, le digicode ;
  • Des terminaux d’identification ;
  • Des serrures autonomes ;
  • Des supports pour une meilleure gestion de l’accès physique : barrières, ventouses…

Il faut savoir que les dispositifs de contrôle d’accès connectent l’entrée et la sortie aux locaux en se basant sur des habilitations dont les critères vont diverger. Il peut donc s’agir de :

  • La population : c’est-à-dire les employés de la société, les prestataires, les visiteurs ;
  • Le temps comme la période de l’année, les horaires, le jour ;
  • La géographie des lieux
  • Les diverses interdictions particulières comme l’accès sous contrainte par exemple.

La possibilité de prouver son identité

Si vous vous demandez qu’est-ce que le contrôle d’accès, sachez que les autorisations d’accès sont indispensables afin d’avoir une meilleure gestion des visiteurs, mais encore faut-il pouvoir prouver son identité. Des systèmes de contrôle d’accès doivent donc être mis en place. Ça peut être la connaissance d’un mot de passe ou d’un code ; la détention d’un badge rfid ou une plaque d’immatriculation. Le lecteur biométrique est aussi très utilisé dans certaines entreprises pour permettre le droit d’accès.

Impossible de se passer du lecteur de badge sans contact RFID qui donne la possibilité de s’assurer de l’identité de la personne qui détient le badge. Si vous voulez vous garantir une haute sécurité, vous devez également compter sur les lecteurs biométriques. Ici, il est surtout question de baser les droits d’accès et les systèmes de contrôle sur le physique d’une personne. C’est le CNIL qui se chargera de règlementer cette sécurisation afin de protéger les données personnelles et s’assurer du respect de la vie privée.

Les principes de base de ce système d’alarme sont : la lecture des empreintes digitales, la reconnaissance faciale ou la détection de la forme de la main. Pour la reconnaissance des véhicules et sécuriser l’accès, des caméras de lecture de plaques minéralogiques peuvent être aussi mises en place.

Bien choisir son logiciel de gestion d’accès aux bâtiments

Choisir entre les différents dispositifs pour la détection d’intrusion et pour garantir un niveau de sécurité maximum n’est pas une chose aisée. La première chose c’est de définir les éventuelles menaces dans une entreprise et comment se protéger efficacement. Entre les vols, les espionnages, les dégradations, nous ne sommes jamais trop prudents.

Il convient alors de miser sur des solutions de contrôle, des alarmes ou des systèmes de vidéosurveillance.

Outre la technologie à adopter, le choix du fournisseur est un véritable enjeu. En tant qu’entreprise, vous pouvez aussi compléter ces installations par des obstacles physiques. Il peut s’agir d’obstacles piétons comme les tripodes, les portillons PMR ou les couloirs rapides. Les accès aux véhicules eux, sont filtrés par des portails, des bornes escamotables et même des barrières.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *